Contact

Interview Lucia Iraci, coiffeuse

J'ai eu envie d'interviewer Lucia Iraci pour différentes raisons :

Premièrement parce qu'elle est coiffeuse de studio, je savais donc que son approche de la cliente serait  singulière et pointue mais aussi parce que pour moi les conseils et astuces des pros du studio sont précieux car ils excellent

dans leur métier.

.

Deuxièmement parce qu'elle a une ligne de soin éponyme pour les cheveux que je trouve excellente.

.

Troisièmement pour son fabuleux projet de s'occuper des femmes en détresse au travers son association, Joséphine pour la beauté des femmes.

.

Sa philosophie

"La beauté il faut la révéler, parfois on ne le sait pas, mais pour moi tout le monde est beau."

.

Son concept

Lucia Iraci a souhaité créer un salon qui n’est pas un salon. Comme si elle recevait ses amis, dans le calme, en prenant et en passant du  temps avec la cliente, sans jamais la faire attendre, que tout soit anti-stress.

Dans la boutique Lucia a recréé l’ambiance du studio photo, c'est à dire travailler à la carte, rien est impossible tout est possible, écouter, savoir retranscrire les attentes, deviner la personnalité.

Elle nous dit à ce propos :

" Deviner la personnalité je l’ai appris en studio, créer des images des femmes qui n’existent pas pour les besoins de la photo cela je sais le faire. Donc comprendre qui est cette femme que j’ai entre mes mains je sais le faire grâce à mon expérience en studio."

.

Son but

Faire plaisir en se faisant plaisir, que les clientes soient enchantées.

.

.

.

.Autour de ce concept, il y a aussi la ligne de produits naturels pour les cheveux, qui va sans doute devenir bio. Lucia, n'hésite pas à partager ses recettes et ses conseils afin d'agrémenter l'efficacité de ses produits.

.

.

.

.

..

Lucia Iraci c'est aussi Joséphine pour la beauté des femmes, une association dédiée aux femmes en détresse, en précarité financière, physique ou morale passagère ou durable

. Elle nous dit : " Je pense que l’on a toute droit à la beauté, on se sent tellement mieux quand on se sent protégée par une beauté. La beauté c’est une futilité utile, on en a besoin pour avancer dans la vie plus facilement. Je pense que la beauté doit être accessible à toutes les femmes, même celles qui sont assises par terre dans la rue, que l’on ne regarde pas." Elle reçoit ces femmes dans son tout nouveau salon social situé dans le quartier de la Goutte d'Or, où elles peuvent se faire coiffer, maquiller et ainsi essayer de leur restituer l'estime de soi. Le salon c'est aussi une cabine d'esthétique, un atelier d'alphabétisation et la possibilité d'apprendre un métier de la beauté en les intégrant aux écoles. Alexandra et moi-même avons été tellement touchées par cette initiative que depuis peu nous collaborons à ce joli projet. .

MMB : Les produits incontournables dans votre trousse pro ?

LI : Je n’utilise quasiment pas de produits, Crude Clay et une bombe de laque qui me dure 1 an et demi.

MMB : Et dans votre trousse perso ?

LI : Pour les cheveux, uniquement shampoing, crème à la soie naturelle, mon huile vintage,  mon eau de myrte  que je n’oublie jamais. Je n’ai pas de peigne et je n’ai pas de brosse.

Pour le visage,  le dernier rouge à lèvres Chanel rouge que je mélange avec le velvet mat Dragon Girl de Nars. Je ne porte que du rouge très fort avec ma peau pâle je trouve ça très beau.

Ma poudre compacte, un crayon gris foncé pour faire mes yeux bistre, j’aime beaucoup le regard un peu fatigué.

J’ai toujours ma crème hydratante et un lait démaquillant  car je suis incapable de mettre de l’eau  sur mon visage.

MMB : Avez-vous un secret de beauté ?

LI : Une nourriture équilibrée associée avec des compléments alimentaires ( Spiruline, Chorella, plancton marin), et le rire.

MMB : Pourquoi avez vous choisis ce métier ?

LI : A vrai dire c’est un accident, ce n’est pas moi qui l’ai choisie, c’est lui qui m’a choisi.

Je ne savais pas trop quoi faire, on m’a dit de faire de la coiffure et j’ai détesté.

J’ai voulu arrêter et quelqu’un m’a suggéré de faire du studio, je ne savais pas de quoi elle parlait….

Ce sont les lumières qui m’ont révélé ce que j’avais dans les mains, cela a dévoilé une passion.

MMB : Les tendances couleurs et coupes pour l’hiver 2010/2011 ?

LI : En ce qui concerne la couleur, des unies extrêmement naturelles, un peu plus foncées que sa couleur de base. Toujours  dans les tons un peu froids, des marrons, des châtains des blonds un peu foncés.

J’en ai un peu assez des bicolores.

En ce qui concerne la coupe, pour moi il n’y pas de tendance en coupe, je crois que ce sont des envies que l’on a. En ce moment,  je crois que la on a envie d’être plus féminine, rester naturelle et à la fois avoir des cheveux autour du visage.

Je pense que le très court c’est fini. Aujourd’hui, c’est un mi-long un peu plus sage, gentille fille, pas apprêté, sophistiqué naturel, je dirais.

MMB : La beauté en quelque mots ?

LI : Femme, naturelle au levé du lit, c’est ça pour moi la beauté.

.

Pour prendre rendez-vous ou acheter les produits :

www.lucia-iraci.com

13 rue Vieux Colombier 75006 Paris  01 42 84 27 45

.

.

publié le Thursday 25 November 2010 beauty Interview
commenter