Contact

La beauté à prix low cost… Mon droit de réponse

Vous avez peut-être eu l'occasion de voir mon passage sur Envoyé Spécial le 14 Mai dernier... J'intervenais pour donner mon avis sur le maquillage Low Cost et pour faire une démonstration d'un makeup réalisé en partie avec des produits de Luxe et en partie avec des produits à prix cassés...

Le sujet aurait pu être intéressant pour vous/pour nous toutes, sauf que traité par France 2... Comment dire... On n'est pas vraiment dans la nuance, et c'est bien ça le problème... J'aurais dû me douter qu'intervenir dans ce genre d'émission n'allait pas du tout être en cohérence avec l'univers subtil et nuancé d'une makeup artist...

En effet, il y a quelques mois France 2 m'a sollicitée pour donner mon avis sur le maquillage Low Cost, l'occasion pour moi de m'exprimer en tant que maquilleuse mais aussi au nom de notre Atelier MakeMyBeauty.

Comme vous le savez, nous avons créé notre Atelier pour que les femmes puissent bénéficier de notre expérience sur la beauté... De par notre métier, Nelly et moi avons une très large connaissance des marques de maquillage et de cosmétique, et nous estimons que chacune d'entre elle ont leur particularité. Pour de ne pas se tromper, il suffit surtout d'être bien conseillée afin de choisir LE produit adapté à nos besoins mais aussi afin de bien savoir le manier !

Donc choisir du maquillage Low Cost pourquoi pas! Mais jusqu'à un certain point et certainement pas pour tout le monde!

Et c'est d'ailleurs ce que j'explique à Elise, la journaliste d'Envoyé Spécial, qui m'a téléphoné il y a quelques mois pour préparer son sujet :

"En tant que professionnelle, utilisez-vous du maquillage tel que Kiko ou Elf? Si oui, lequel? Et si non, pourquoi?... "

Je lui réponds :

"En tant que Pro, je n'utilise JAMAIS de maquillage Low Cost dans mon travail car je suis beaucoup plus sûre du résultat avec des produits professionnels ou haut de gamme... Et bien qu'on puisse de temps en temps trouver certains produits Low Cost intéressants, on a rarement une gamme de couleur ou de texture aussi bien travaillée que dans des produits plus LUXE... De plus, on constate souvent une meilleure tenue avec des produits professionnels....

Elle me rétorque alors :

"Accepteriez vous de faire un test sur une modèle? Ce serait génial que vous puissiez nous montrer et nous expliquer les différences entre du maquillage Low Cost et du maquillage Haut de Gamme... Est -il possible de filmer dans votre atelier? "

.

Un peu sceptique au départ, Elise arrive à me convaincre en m'argumentant que la marque MakeMyBeauty figurerait dans le générique de l'émission et que le fait de montrer des images de notre atelier nous apporterait une bonne visibilité. J'accepte alors en me disant qu'effectivement une Start up comme la notre ne peut pas faire la fine bouche sur ce genre d'opportunité.

De là débutent différents échanges par mail afin de mettre en place le fameux tournage... La journaliste m'envoie une photo de Jeanne, la comédienne qui me servirait de modèle... Elle me demande alors de lui préparer une liste de produits de maquillage adaptés à Jeanne pour qu'elle puisse ensuite de son côté acheter leurs équivalents à bas prix.  Puis elle me demande également de pouvoir passer en amont à l'atelier afin de vérifier qu'il puisse convenir à leurs attentes...

Exigeante la charte d'Envoyé Spécial, non?

On se demande pourquoi ils n'ont pas choisi un atelier de makeup Low cost pour leur émission ;)...

Bref, je commence à réaliser que d'un simple test de maquillage, on passait finalement à une vraie journée de tournage qui allait durer 8H!

Autant vous dire que j'ai bien été déçue de constater que les 8H tournées dans notre atelier ce sont résumées en 2 ou 3 bribes de phrases me concernant... Car vous imaginez bien que mon intervention de s'est pas limitée à dire : "Ah ben le résultat est le même des deux côtés, on ne voit pas de différence entre le maquillage Low Cost et le maquillage Luxe!"

Effectivement c'est ce que j'ai dit... Mais j'ai aussi bien insisté sur le fait que c'est à L'IMAGE on ne voit pas de différence! D'autant que ce sont les mêmes teintes des deux côtés! Donc pas besoin de faire Math Sup pour constater que le résultat puisse être le même à l'image...

Malheureusement, c'est surtout CE point là qu'Envoyé Spécial a souligné : faire croire au consommateur que le Low Cost pouvait égaler le Luxe...

Mais ça, la journaliste s'est bien gardé de me l'avouer.

Si je viens m'exprimer ici sur notre blog aujourd'hui les filles c'est pour rétablir la vérité sur ce qu'on a essayé de vous faire croire dans cette émission :

Pour ma part, sachez qu'ils ont coupé un paquet de choses au montage!  Car plus d'une fois je précisais que j'arrivais à obtenir le même résultat AUSSI parce que je suis une professionnelle du maquillage!

Je serais capable de faire du rouge à lèvres avec une simple fraise... Donc réaliser un joli maquillage avec du Low Cost c'est plutôt un jeu d'enfant pour moi... Seulement ça, bizarrement... Ils ne l'ont pas laissé au montage.

Ils n'ont d'ailleurs pas non plus laissé les passages où je précise que :

1- Le fini du blush Low Cost n'est pas aussi subtil que celui du bush Luxe...

2- Que le crayon pour les yeux Low cost est difficile à dégrader...

3- Que le masacra Low cost est sec et difficile à appliquer en multi couches...

4- Que la tenue ne serait peut-être pas la même des deux côtés...

... Etc , etc...

Ils n'ont pas non plus laissé le passage où la modèle exprime le fait qu'elle sente sa peau moins confortable avec les textures du makeup Low Cost!

J'étais verte lorsque j'ai vu ce qu'ils ont essayé de me faire dire, d'autant plus dans une émission qui laisse clairement supposer que

1- Les produits de Luxe ne se résument qu'aux marques telles que Dior ou Yves Saint Laurent. Of course, aucune marque telle que Tata Harper ou Joelle Ciocco n'a été suggérée... Certainement beaucoup trop pointues pour France 2.

2- Les produits à prix cassés valent TOUS les produits vendus plus chers! Hein! cela va de soit et puis surtout c'est tellement plus simple d'avoir un avis bien tranché !

De vous à moi, pensez vous vraiment qu'une crème anti-âge de chez Kiko puissent être aussi efficace qu'une crème anti-âge de chez Sisley?

Au delà du fait qu'on puisse avoir le même "pouvoir" hydratant pour CERTAINS produits, pensez vous vraiment qu'on puisse avoir la même qualité d'ingrédient et les mêmes actifs?

Bien entendu, nous payons parfois le marketing dans une marque de luxe... À noter cependant que  s'identifier à une image luxe puisse être délibéremment le choix du consommateur...

Mais étant plongée depuis de nombreuses années dans le monde des cosmétiques et en relation parfois étroites avec certaines marques qui ne bénéficient pas forcement de grandes publicités, je peux vous dire que le prix est très souvent justifié par  un travail très pontu sur la formulation de leurs produits !

Je vous invite d'ailleurs à lire le blog de Candice qui elle aussi a souhaité s'exprimer sur le sujet afin de rétablir la vérité.

Bien que je me sois plutôt faite avoir en participant à ce genre d'émission, je suis heureuse aujourd'hui de pouvoir donner mon VRAI avis sur le sujet via notre blog...  et cette fois sans filtre ni montage ! Car ça sert aussi à ça un blog!

Alors par pitié, ne gobez pas tout ce qu'on essaye de vous faire croire dans les médias les filles!

Bonne semaine à toutes!

     
publié le mardi 26 mai 2015 Beauty Interview, conseils & astuces
37 commentaires
ajouter un commentaire
  1. Sissi, le 26 mai 2015 à 15h50

    Je ne suis pas étonnée par la façon de procéder de certains journalistes qui aiment faire dans le sensationnel plutôt que dans la nuance. Un ami de mon père avait été piégé de la même façon. En tant que kiné ostéopathe, il mettait en pratique certains gestes appris en Asie afin de compléter sa pratique et les journalistes l’avaient très longuement interrogé pour réussir à lui faire lâcher un “oui” à la question : “alors vous êtes un peu un sorcier ?”. Et à l’antenne, dans le reportage, on l’entendait dire : “Oui. Je procède de telle façon et j’obtiens de bons résultats”. C’était il y a 20 ans environ, l’émission voulait démontrer que seule la médecine allopathique moderne était efficace et que les médecines douces, c’était du vent.
    Je comprends ta déception et la colère que tu peux éprouver et je partage ton avis et ce, d’autant plus, qu’en matière de maquillage outre la facilité à “travailler une matière”, sa pigmentation, son rendu, la tenue diffère quelquefois. J’ai trouvé aussi que le reportage était réducteur et à charge contre la cosmétique de pointe.

  2. Nathanaëlle, le 26 mai 2015 à 15h50

    Bonjour,

    Tout d’abord, je souhaite vous féliciter pour votre blog qui est toujours aussi agréable à lire et regarder. Je viens pour la première fois laisser un commentaire car ce sujet d’envoyer spéciale m’avait fait bondir, ce qui est souvent le cas concernant cette émission ces derniers temps. Je suis bien d’accord avec vous, le sujet est clairement orienté, alors merci beaucoup pour vos précisions et votre ressenti. Bonne continuation.

    Nathanaëlle

  3. Vesper L., le 26 mai 2015 à 16h12

    Moi même journaliste, dans un tout autre domaine que celui de la beauté (et de la TV), j’ai trouvé un vrai manque de rigueur dans le traitement du sujet, qui fait d’un exemple, une généralité. J’aurai aimé un vrai comparatif de plusieurs produits, des tests objectifs avec des compositions de produits, en dehors de tests sur l’hydratation (je parle des crèmes hydratantes) et pour le maquillage, c’est ce que je me suis dit : avec un travail de pro, on peut réussir à exploiter un matos même moyen, mais pas sûre que tout le monde y parvienne ! Le sujet aurait pu être vraiment intéressant, mais il a été – à mon goût – plutôt effleuré ! D’un exemple, on ne tire pas de généralités ! Merci à toi de rétablir certains raccourcis !

  4. LUCIUS, le 26 mai 2015 à 17h27

    A l’heure du tout bio, du “fair trade”, du développement de l’esprit critique quant aux conditions de travail des salariés des marques “pas chères”, ou encore de la prise de conscience du fait que l’innovation et le luxe sont des secteurs qui soutiennent l’économie de nos pays, je trouve tous les sujets encourageants à acheter “cheap” et poussant à la consommation de ces grandes marques peu rigoureuses vraiment outrant. Allons! Pour qui prennent-ils les Français? Où est l’esprit “éclairé” dans ce genre de sujets? Un reportage d’investigation ne doit pas proposer une opinion mais délivrer des données permettant de se forger son point de vue, et autant que faire se peut de se rapprocher de la vérité. Le prix ne justifie pas la qualité, mais on se doute qu’un produit coutant 3 euros ne peux pas être gage de qualité, innovation, bienfaits, … Tout à un prix nous le savons bien! Produire en France ou produire au Bangladesh n’offre pas les mêmes garanties (à moins de faire appel à certains labels auxquels il faut “essayer” de se fier)…! Bien sur un produit peu cher peut être bon, mais en France, au vu des contraintes liées au droit du travail, un produit ne peut pas être décemment vendu à 1 euro. Pour avoir vu des produits contrefaits être appliqués on voit bien que ce n’est pas bon, voire DANGEREUX! On regarde tout ce qu’on met dans nos assiettes mais plus ce qu’on met sur notre peau? C’est bien drôle. Merci pour ce retour Alexandra, c’est bien d’avoir remis les pendules à l’heure, mais ne vous inquiétez pas en vous lisant depuis longtemps je suis certaine que nous avions toutes deviné que vous aviez été victime de ce genre de pratique journalistique.

  5. Marine, le 26 mai 2015 à 18h19

    Belle réponse à ce reportage qui encore une fois a été qu’une vaste manipulation. Je suis tellement déçue de ce genre de montage ! Pour se faire son propre avis, il suffit de faire le test à la maison et on se rend vite compte du résultat entre une marque “cheap” et “luxe” !

  6. Florie, le 26 mai 2015 à 18h24

    Lectrice assidue mais silencieuse de votre blog, je suis très heureuse de lire aujourd’hui ce droit de réponse. J’ai regardé cette émission et j’ai fini par me dire que c’était étrange de votre part un avis si peu nuancé et si peu argumenté… Il me semblait bien qu’il y avait anguille sous roche ! Alors je ne peux qu’approuver votre démarche : oui, il existe de très bons produits low cost, non, on ne peut pas en exiger la même chose que des produits Luxe. Il faut savoir mixer les deux et choisir ce qui nous convient.
    En tout cas, bravo ! Et bonne continuation ! De mon côté, je retourne dans l’ombre 😉

  7. VeroM, le 26 mai 2015 à 19h14

    Merci pour ce petit retour sur votre ressenti.

    En regardant ce reportage, et en vous voyant j’ai tout de suite été déçue pour vous. Je vous suis depuis plusieurs années, et je sais que ce qui est ressorti du reportage n’était pas votre avis.

    Je suis de plus en plus lasse de ces reportages orientés, sans nuances et peu consciencieux.
    J’imagine que Chanel n’a pas du beaucoup apprécier et que les personnes qui se sont précipitées pour acheter leur crème hydratante à Lidl vont vite changer d’avis.

    Il y a quand même d’autres produits entre ceux du low cost et ceux du luxe !!!

  8. Sabrina, le 26 mai 2015 à 19h26

    C’est cool de lire ton véritable avis même si on se doutait quand même que tes propos n’étaient certainement aussi clairs et tranchés qu’ils ont bien voulu nous le montrer! Sont fort quand même… C’est un métier journaliste ! Comme maquilleuse pro d’ailleurs :-p !

  9. Le Bloc-Notes de Carmen, le 26 mai 2015 à 21h06

    J’avais vu cette émission et l’avais trouvé assez intéressante. Mais je prenais tout avec nuance et j’ai bien fait! Quand je lis ce que tu nous décrit ça ne m’étonne pas plus que ça et en même temps ça me fait chier que l’on puisse prendre les gens pour des imbéciles.
    Le low-cost c’est loin d’être de la merde mais ce n’est pas comparable à du maquillage de luxe. En tout les cas je suis ravie d’avoir lu votre avis.
    Très bonne continuation à votre blog.

  10. Rozier Emilie, le 26 mai 2015 à 21h17

    Bonjour Alexandra,

    merci Alexandra,
    en tant que maquilleuse professionnelle cela fait du bien un retour comme le tien, un avis éclairé et éclairant qui nous permet de ne pas tomber dans le piège du tout blanc ou tout noir…et de remettre en bonne place notre exigence et notre savoir-faire.

    j’ai été un peu surprise par Envoyé Spécial, je trouvais beaucoup de leurs reportages pertinents, quelle déception de voir que dans notre domaine de la beauté, ils ont voulu frapper fort pour être mieux vu, sans chercher plus loin que leurs idées préconçues.

    je relais ton commentaire, et j’espère que la communauté de la bloggosphère sera plus avertie…et celle de FB aussi…

    au plaisir de vous lire et vous voir plus tard

  11. LE HEBEL Anne laure, le 26 mai 2015 à 21h20

    Bonjour Alexandra,

    Je te soutiens entièrement, ton message est clair et la vérité est ainsi rétablie, sans biais médiatique.

    Le LUXE & Le LOW COST … pourquoi les Comparer !
    Deux marchés qui existent chacun avec ses Spécificités // ses Valeurs// ses Talents (c’est le recruteur qui parle)… Ils répondent à des besoins et des aspirations distincts.

    On peut avoir envie de s’offrir un Produit de LUXE parce qu’il nous fait rêver, nous sublime et nous transporte dans le monde onirique des marques de LUXE.Ce plaisir qu’une marque de LUXE nous offre n’a pas de prix… il est intangible et émotionnel. Elle est là la GRANDE différence.

    Anne laure LE HEBEL
    chasseuse de talents luxe & beauté

  12. salomé, le 26 mai 2015 à 23h13

    Bonsoir,

    Lectrice habituellement silencieuse, je me permets juste un rapide commentaire ce soir. J’avais vu le reportage et je l’avais effectivement trouvé à charge contre le luxe, de parti pris et pas forcément très rigoureux. Je consomme aussi bien des marques de luxe que du low cost et j’en suis satisfaite. Je n’envisage pas, suite à cette “enquête” ,de changer mes habitudes parce que je trouve qu’il existe souvent des différences entre un produit de luxe et un produit low-cost.
    Néanmoins, je m’interroge sur le silence des marques de luxe. Si le prix est justifié par autre chose que le marketing, la publicité, le packaging, alors pourquoi aucune d’entre elles n’a accepté de répondre aux sollicitations de la journaliste ? faire entendre son point de vue est important et défendre sa spécificité aussi… c’est dommage et cela peut créer le doute dans l’esprit des consommatrices…

    je vous souhaite une très bonne continuation pour votre blog et continuerai à vous regarder avec tjs autant de plaisir

    Salomé

  13. Sabrina Pinto, le 27 mai 2015 à 03h01

    Heureuse que tu aies pu t’expliquer en mettant les choses dans leurs contextes… Je n’ai pas du tout apprécié ce reportage complètement dirigé et auquel il manquait une multitude d’autres informations, critères ou exemples à prendre en compte…
    De la manière dont ce reportage a été mené, je suis quasiment persuadée que ce reportage n’a eu lieu et dans le sens d’encensser le maquillage low cost que par publicité de l’ouverture de la boutique ELF à Aix en Provence. Cela ne m’étonnerai pas que ce soit ELF qui ait demandé de faire un reportage à France 2…
    Toujours se méfier des publicitées TV ou des magazines…

  14. 40andsowhat, le 27 mai 2015 à 11h49

    Ces reportages pourraient être intéressants, mais ils ont toujours un parti pris dès le départ et, en coupant au montage, on fait dire que qu’on veut à la personne interviewée. Avec un peu de bon sens, on comprenait bien que le low cost avait ses limites ! Tu as parfaitement raison d’appliquer ton droit de réponse et c’est tout à fait justifié car tu dois te sentir un peu trahie.

  15. Louisiane, le 27 mai 2015 à 11h58

    Bonjour,

    Il ne faut pas trop s’inquièter, si l’on tendait bien l’oreille on pouvais entendre que le luxe en matière d’application du produit était plus facile avec les textures des marques de luxe. Cela se voyait aussi que le fard à joue était trop présent. Il fallait être un peu attentif, mais c’est clair que le message qu’ils ont voulu faire passer c’était le luxe ne veut pas son coup par rapport aux produits à prix réduit.

    Malheureusement, ils ne se rendent pas compte que parfois on paye plus chère et c’est pas pour des prunes! Pour les produits bio (souvent pointé du doigt comme étant chère, je me demande pourquoi quand on voit les produits Lavéra comparer à ceux de l’Oréale…), on paye des ingrédients qui sont meilleurs pour nous et ce qui nous entoure. Or, bien qu’ils n’en parle pas alors qu’ils devraient, les personnes vont vite faire un rapprochement entre produits chères = prix élevés pour des cacahuètes, alors que cela n’est pas vrai pour tout.

    Bref, rien n’est parfait 🙂
    Bonne après-midi!

  16. Noélie, le 27 mai 2015 à 12h20

    Je trouve ça honteux de manipuler ainsi les gens, on se demande où est la liberté d’expression dans tout ça…
    En tant qu’étudiante je possède très peu de maquillage de luxe, je reste persuadée qu’on peut trouver de très bons produits à des prix raisonnables et que certains produits de luxe ne valent absolument pas leur prix. Mais il faut plus chercher, il est évident que globalement les produits hauts de gamme sont plus travaillés, les textures, les couleurs et les nuances sont plus recherchées ! On peut se faire de jolis maquillages avec des produits low cost, mais ce n’est quand même pas pareil qu’avec des produits plus luxes. Après c’est juste une question de moyens et de priorités 🙂

    Bonne journée 🙂

  17. Christine, le 27 mai 2015 à 19h55

    Coucou 🙂
    J’ai bien vu ce reportage sur France 2 que j’avais trouvé assez intéressant au départ, mais on sentait quand même qu’ils forçaient un peu (beaucoup) pour nous faire croire que le maquillage low cost égalisait, voire même était beaucoup mieux de celui des marques de luxe. Mais en insistant sur des points pas possibles, comme par exemple le taux d’aluminium dans les rouges à lèvres ! Sérieusement ?
    Sinon j’ai bien vu le moment où tu maquillais le modèle, et j’avoue que ce moment était super court… Mais jamais je me serais douté qu’il y avait 8 heures de tournage derrière !
    Bisous ♥

  18. Margaux, le 27 mai 2015 à 20h08

    Bonjour, et merci pour cette article qui rétablit un peu de vérité !

    J’ai regardé le reportage en question et de la même manière, j’ai été tout aussi choquée de voir que certains disaient que par exemple “une crème à 3 € a la même efficacité qu’une crème de luxe à 60€”. Je voyais rouge devant ce que je regardais, et étais quasiment sûre que certaines scènes avaient été coupées au montage, il ne pouvait pas en être autrement. Faire croire aux gens que les grandes marques du luxe françaises sont chères uniquement parce que la communication représente une part importante du produit, c’est stupide, irréfléchi et pas vraiment intelligent.

    Je n’ai pas un grand budget, mais je possède quand même quelques produits réputés de grande marque et oui, je vois la différence. C’est vrai que certains produits vendus en grande surface sont parfois équivalents en terme de rendu mais cela reste une exception et il faut s’y connaître.

    D’ailleurs ce que je n’ai pas aimé non plus, c’est que les journalistes avaient tendance à confondre le low-cost comme ELF et Kiko avec des marques vendues en grande surface (Maybelline, L’Oréal, Bourjois).

    En tout cas je partage ton point de vue à 100%. Bonne continuation et bon courage ! Margaux x

  19. Stelda, le 27 mai 2015 à 21h40

    Merci beaucoup pour tes précisions, Alexandra. Elles confirment ce que je m’étais permis de souligner dans un post, ce reportage est intéressant mais biaisé. Je parlais en particulier de la tenue, dont les journalistes ne disent rien : http://stelda.blogspot.fr/2015/05/beaute-toutes-des-pigeons-du-luxe.html

  20. Gweny, le 27 mai 2015 à 22h38

    Merci pour votre retour sur ce reportage et aussi de donner votre avis complet sur le comparatif des deux types de maquillage.

  21. Candice Colin, le 28 mai 2015 à 10h20

    Bravo et merci pour votre témoignage de l’intérieur qui confirme notre analyse.

  22. Sofia, le 28 mai 2015 à 12h10

    En tant que femme qui prend soin d’elle et active (qui doit gérer un budget non extensible), ce reportage avait tout pour m’intéresser. Mais comme d’habitude, avec la télé, il faut en prendre un peu et en laisser beaucoup.
    Avec du recul, j’aurais dû être plus sceptique : je suis makemybeauty depuis longtemps et ni Alexandra ni Nelly n’ont jamais fait référence à des produits low cost dans leur travail, alors pourquoi subitement en faire l’apologie devant des caméras ?!

    Il est vrai qu’une grande partie du prix que nous déboursons pour ces produits est liée à la marque, à la publicité, au packaging. Vivant dans le sud de la France, j’ai visité beaucoup d’usines de parfums où on m’a expliqué qu’il leur arrivait de fabriquer des fragrances pour des grandes marques mais que si leurs produits coutaient bien moins cher (à prix d’usine), c’est précisément parce qu’ils ne font pas de publicité et ne misent pas tout sur le packaging. Je pense aux parfumeries Galimard et Fragonard à Grasse, (qui font des merveilles soit dit en passant, niveau parfum, soins, bougies…etc). Pour les cosmétiques, j’ai d’ailleurs tendance à me tourner vers ce type d’entreprise, traditionnelle, locale, renvoyant une image d’authenticité, et proposant des compositions clean.

    J’ai souvent été déçue par des soins de LUXE. D’abord, leur composition n’est pas toujours des plus saines, et ensuite, l’efficacité s’est avérée très relative. J’ai donc parfois eu le sentiment d’avoir dépensé vraiment inutilement; récemment ça a été le masque à l’abeille royale de chez Guerlain par exemple.

    Pour le maquillage en revanche, s’en même être experte, on arrive bien à faire la différence entre des produits bon marché et de luxe. Pour donner des examples, j’ai essayé tout plein de mascaras, aucun n’égale le volume de Chanel, idem pour les RAL, en matière de tenue, je suis aussi très portée sur Chanel. Pour le fond de teint, je n’ai rien porté de plus confortable que le dernier fond de teint Clarins True radiance. Idem, pour les vernis : un Dior tiendra des jours, un Yves Rocher commence à s’écailler aux premières vaisselles …etc, la liste est longue.

    Aussi, il n’est pas facile de savoir faire le tri parmi une gamme de choix encore plus étendue que la distance terre-Neptune !
    D’où la nécessité d’être conseillée par des pro (et indépendantes) 😉

  23. Brigitte, le 28 mai 2015 à 19h03

    Ayant constatée le peu de rigueur, d’objectivité et d’honnêteté dont France 2 a fait preuve sur ce sujet, on peut légitimement s’interroger sur ce qu’on nous raconte dans les autres reportages.

  24. Caroline, le 29 mai 2015 à 11h49

    Bonjour !
    Sincèrement j’ai cru m’étrangler quand j’ai vu cette émission ! Comparé le pouvoir hydratant de deux crèmes est tellement facile si d’un côté on te colle de la paraffine ultra-occlusive à 3€ (provenant des déchets pétrochimiques en plus), il est sûr que l’eau contenue dans ton corps n’est pas prête de se barrer ! Seulement si ta peau a des boutons, c’est la cata assurée et bien évidemment l’action sur la prévention des rides, pollution, radicaux libres, etc…on n’en parle même pas. Côté make-up, une belle supercherie aussi et merci Alex pour cet article ! Heureusement que votre blog existe 🙂

  25. Mademoiselle Polish, le 29 mai 2015 à 14h33

    Bonjour,

    J’ai également vu le reportage comme bon nombre d’entre nous. Je ne trouve pas ça très courtoi de leur part d’avoir coupé vos conseils et ressentis. Mais je vous rassure, comme certaines, j’ai bien entendu votre commentaire dans le reportage stipulant que l’application était quand même plus simple avec des produits Luxe.

    Par contre, je pense aussi qu’il faut avoir un certain esprit critique en visionnant ce genre de reportage. En effet, je ne doute pas que les produits de luxe soient biens mais il est possible aussi de trouver des produits low cost qui parfois valent le coup. Parfois on dépense des sommes astronomiques pour des marques chères qui franchement nous déçoivent. Tout dépend un peu du produit, de la marque, etc. Dire que telle marque est mieux qu’une autre, ça ne se peut pas. Une femme n’est pas une autre, n’a pas la même peau, les mêmes cils… etc. Il faut juste trouver ce qui nous correspond et qui bien évidemment ne maltraite pas notre peau.

    En tout cas, je ne manquerai pas de partager votre article 🙂

  26. Ayla78, le 2 juin 2015 à 12h08

    Bonjour,
    Et oui, c’est toujours très frustrant de se faire piéger par ces gens des médias !!
    J’ai autour de moi plusieurs personnes à qui cela est arrivé et comme pour vous, des tournages qui devaient durer quelques minutes se transforment en quelques heures et après montage, subsistent uniquement quelques secondes de témoignage (les mieux orientées pour coller avec le sujet et ce que le journaliste veut transmettre comme info!!).
    Je travaille dans le domaine des arômes alimentaires et je suis toujours atterrée de voir les reportages diffusés à ce sujet qui sont toujours négatifs et à charge. Bien que des professionnels témoignent, les journalistes et leurs monteurs arrivent toujours à leur faire dire le contraire de ce qu’ils voulaient justement exprimer. C’est pourquoi, j’ai toujours refusé les sollicitations faites pour participer à ce genre de reportages !!
    Je pense qu’on ne vous y reprendra plus et je comprends votre colère; heureusement, votre blog vous permet de rétablir la situation et de donner votre véritable opinion !
    Bonne continuation; c’est toujours agréable de vous lire.

  27. Emilie, le 4 juin 2015 à 22h40

    C’est dommage qu’ils n’aient pas parler du maquillage professionnel, que n’importe quel particulier peut se procurer bien souvent.
    Ils oublient vraiment du parler du fait que c’est votre métier, et qu’il demande bien plus de nuances que la salle de bain de n’importe qui et des produits facilitant la prestation.
    Ils ne filment pas avec un téléphone portable 1ère génération que je sache ?

  28. audrey, le 5 juin 2015 à 21h57

    Bonjour,
    Quelle mascarade ce reportage ! J’ai pesté tout le long de celui-ci……Je ne suis pas une pro mais quand même, comparer une crème “hydratante” à 3 euros et une crème ayant d’autres actifs (repulpant, anti taches ou autre) à 60 euros c’est quand même nous prendre pour des imbéciles. Si je résume ce “reportage” : si j’achète autre chose que du low cost je suis une fille très bête (pour rester polie), dont l’argent de sert qu’a payer une actrice mondialement connue ou un mannequin célèbre et non pas pour bénéficier d’un produit de qualité qui à nécessité des années de recherches et des investissements !
    Et bien moi, ce “reportage” a eu l’effet inverse : si je n’étais pas contre pour acheter ce type de produit parfois et bien maintenant c’est non. J’habite Aix en Pce, je voulais faire un tour dans la nouvelle boutique ELF pour voir, et bien non ! Car effectivement comme le disait un commentaire précédent, ce “reportage” ressemble tout simplement à un spot publicitaire de 30 min pour cette marque.
    Désolée pour toi que cette expérience ai pris cette tournure..
    Audrey

  29. Esthelle, le 10 juin 2015 à 17h46

    Bonjour.
    Il y a bien longtemps qu'”envoyé spécial” n’est plus une émission d’investigation sérieuse mais du buzz camouflé en journalisme.
    Je n’ai pas douté une seule minute que vous ayez été manipulée et je garde toute confiance dans le professionnalisme de vos articles.
    Malheureusement, comme à chaque fois dans cette histoire, ce sont celles qui n’ont pas la possibilité de vérifier, pour des raisons financières notamment, qui vont être flouées. Parce qu’en essayant un fond de teint de luxe, il n’y a pas besoin d’être professionnelle de MU pour voir la différence.
    Bonne soirée.

  30. Caroline D, le 12 juin 2015 à 17h14

    Bonjour!
    Merci pour votre témoignage! Vous me confortez dans mon idée que les marques de luxe proposent des produits de meilleures qualités que les marques low cost…
    Ils nous prennent vraiment pour des jambons!!!!!!!

  31. BeautybyPhet, le 14 juin 2015 à 11h03

    merci merci pour ce post!!

    Ma mère m’appelle un soir et me demande de regarder cette émission. Moi qui n’allume jamais la Tv, je l’exécute quand même. Et voilà que je passe plus d’une demi heure à gueuler sur la Tv et ma mère qui est toujours au téléphone car ce reportage me paraissait tout à fait grotesque. Je n’ai pas regardé depuis le tout début, mais il était tellement évident de deviner l’objectif, le message que voulait faire passer la prod. C’était ridicule. Journalistiquement, c’était de la daube.

    Donc merci de vous être exprimer ici et d’avoir “compléter” votre intervention qui a été coupé par des journalistes à la noix (et ceci est une insulte aux noix!!!)
    Bref, je ne rallumerai pas ma Tv d’ici peu

    Je suis tombée sur ce post par hasard via Google mais le style me plait alors je vais continuer de regarder le reste du site.
    Bonne journée
    Phetmany

  32. Isabelle, le 15 juin 2015 à 11h30

    En tant que professionnelle également je ne suis pas d’accord qu’il faille forcément mettre le prix . Son exemple de la crème anti âge kiko et sisley est faux , des chimistes ont comptabilisé les agents actifs sur des crèmes de grandes surfaces et de parfumerie , et parmi les moins chères se trouvait la nivea q10 qui était la plus efficace. Beaucoup de maquilleurs ( de stars notamment) utilisent du low cost , je l’ai vu dans leurs kits…. Et moi aussi je n’en ai pas honte, il y a de bons produits pigmentés mais évidemment il faut investir sur beaucoup de produits à côté de ça.

  33. Cathy, le 16 juin 2015 à 22h18

    En tant qu’ancienne maquilleuse, je compatis, c’est pénible et peu délicat de vous faire bosser toute une journée pour au final déformer vos propos et ne pas respecter votre travail…
    Et ça donne une drôle d’image de notre profession. Car dans la réalité, nous savons bien que si nous présentons au client un kit avec uniquement du low cost, on va se faire enguirlander comme un sapin de noël.
    Je dis toujours qu’il faut piocher un peu partout, que ce qui importe c’est la teinte, la texture, et parfois il y a des choses intéressantes en low cost, mais comme tu dis, niveau palette de teintes et texture, ça reste trop souvent limité. (suffit de comparer le nombre de teintes de correcteur chez Ben Nye ou n’importe quelle autre marque pro, et chez les marques de supermarché où il y en a 3 si on a de la chance…)
    >Bref, c’est bien d’avoir rétabli votre vérité !

  34. Face2Face, le 17 juin 2015 à 22h30

    Malheureusement je ne suis pas surprise. La tv se sert de nous pour faire du contenu, une fois qu’ils ont ce qu’ils veulent le reste ils s’en fichent. Nous avons eu une mauvaise expérience avec l’émission “comment ça va bien” et avant ça avec “midi en France”.
    Bref comme tu le dis heureusement nous avons nos blogs pour remettre les points sur les i.

    Bonne soirée
    Alicia

  35. Elisette, le 18 juin 2015 à 15h11

    MERCI, MERCI juste pour cette jugeote qui devrait sembler logique à tout consommateur, qui s’identifie à une marque et qui met le prix dans ses produits cosmétiques ! Bel article .

  36. Luciole, le 26 juin 2015 à 15h49

    Bonjour !

    Un petit commentaire pour vous signifier que j’avais effectivement vu cette émission sur France 2, mais qu’avant même d’avoir consulté votre article rectifiant le tir vis-à-vis de ce reportage clairement orienté, je m’étais fait déjà des remarques, en particulier sur la tenue. Les scènes montrent le résultat, effectué qui plus est par une PROFESSIONNELLE (je suis loin d’être aussi bien mise en valeur chez moi toute seule devant mon miroir, avec ou sans produit de luxe de toutes façons), mais ensuite, le reportage passe à autre chose. Or il est facile d’avoir l’équivalent “luxe-low-cost” dans ces conditions en mode “arrêt sur image”. Peut-être que si les journalistes avaient montré le modèle au bout d’une journée d’activité, les deux produits n’auraient pas été aussi équivalents visuellement.
    Or il me semble que ce que nous cherchons, nous, jeunes donzelles (ou damoiseaux) qui nous maquillons, ce sont des produits de qualité qui durent dans le temps.
    Je crois que (mais c’est tout à votre honneur) vous avez participé à ce “test” en toute sincérité, sans cacher les points positifs et négatifs des produits respectifs, mais en ne réalisant pas à quel point le montage final peut différer de la réalité, et transformer le message initial.
    En tout cas (et je ne pense pas être la seule), ce “documentaire” ne m’a absolument pas convaincue que tous les produits low-cost valent les plus luxueux. Et merci d’avoir rétabli la vérité sur ce “documentaire”. 🙂

  37. Julia, le 31 mai 2018 à 11h57

    Si je ne m’abuse, l’essentiel de l’argumentaire de cette émission était basé sur un argument très matériel et objectif : le fonctionnement des labos et usines de production produisant pour des marques de luxe aussi bien que pour des marques abordables, la fourchette entre les extrêmes de coûts de production (matières premières et packaging) et (donc) la différence de marge ou de coûts liés à d’autres paramètre (comme la publicité). En réalité le coût de production était très raisonnable (de l’ordre de quelques centimes un mascara par exemple) y compris pour les formules les plus élaborées, les quantités de matières coûteuses étant infimes, ce qui expliquait qu’un produit puisse être de la même qualité et être vendu très cher ou très peu cher en fonction de la stratégie de vente de la firme. Ensuite, sans technique, n’importe quel produit a l’air affreux et réciproquement. En réalité je pense que la réelle différence n’est pas entre produits cher ou bon marché mais entre les cibles marketting : les marques “pas chères” s’adressant à des consommatrices exigeantes et passionnées de maquillage (comme nyx ou revolution pro) sont de toute manière de meilleure qualité que celles s’adressant à une clientèle moins exigeantes (je pense notamment aux marques vendues en supermarché, mais j’ai déjà trouvé ce genre de produit en parfumerie où la seule différence était le joli emballage).

commenter